Lettre au Gouverneur de Belrin: Libérez la statue de Lumumba!





Monsieur Michael Müller

Der Regierende Bürgermeister von Berlin

Senatskanzlei

Jüdenstraße 1, 10178 Berlin

Deutschland

Concerne : Notre indignation sur la représentation dégradante faite de LUMUMBA.

Ce 30 juin 2020

Monsieur le Gouverneur,

C’est avec un profond dépit que nous observons la représentation qui a été faite de Patrice LUMUMBA dans la ville de Berlin au travers d’une étrange statue érigée à «Garnisonkirchplatz».

En effet, contrairement au traitement généralement réservé aux monuments des personnages historiques en Allemagne et en Europe, dont ceux des plus controversés comme le sieur Bismarck, il est étonnant de constater que c’est un LUMUMBA en posture infamante de captivité qui a été retenue par votre ville pour perpétuer la mémoire de notre héros national. Il nous semble extrêmement curieux que l’Allemagne qui use immanquablement d’un luxe de précaution afin de s’abstenir d’ériger des monuments à la gloire de son passé nazi, choisit en revanche de cracher sur la mémoire de notre icône en lui confectionnant une statue particulièrement avilissante. Avant de le livrer à la boulimie idéologique d’un publique qui compte encore aujourd’hui nombre de ceux qui se nourrissent de leur sentiment de supériorité aux autres races.

Cher monsieur, compte tenu du caractère hautement symbolique de la ville de Berlin dans l’histoire violente de l’Occident en Afrique en général, et au KONGO en particulier, nous vous avisons que cette statue dévalorisante érigée à Berlin nuit gravement à la quiétude de nos esprits. Nous vous rappelons à cet effet que le deuxième holocauste, après Berlin 1885, que connaît le KONGO depuis une trentaine d’années résulte de la tragédie rwandaise de 1994 d’inspiration allemande. En effet, cette tragédie tire son origine des méthodes élaborées par les occupants allemands au Rwanda dans la formalisation de la ségrégation de castes Tutsi et Hutu suivant les théories de l’anthropologie physique aujourd’hui reconnues comme racistes. Cette statue de LUMUMBA ligoté à Berlin est donc une insulte permanente à notre mémoire collective. Elle est une blessure dans notre amour-propre. Une moquerie de notre aspiration légitime à la liberté. Pire, cette représentation tout aussi symbolique est constitutive, à nos yeux, d’une opération mal dissimulée de sujétion de l’âme de notre peuple. Un envoûtement visant incontestablement son asservissement.

Aussi, monsieur le Gouverneur, au nom des nôtres au KONGO et de tous les peuples qui se reconnaissent dans le combat de Patrice LUMUMBA pour leur liberté, vous enjoignons-nous de retirer dans le plus bref délai cette statue de la honte. Nous exigeons que soit libérée la mémoire de notre ancêtre, géniteur de notre République et défenseur de notre race.

Bukoko.Ikoki@Bushabola.com

Citoyen ordinaire.











As of The Sun of Righteousness, we do not accuse. Neither do we judge, nor condemn. We do not stone. We do not curse. We bless our enemies and persecutors. While we let the dead bury their own dead, as we pick up our Cross, we revive our loved ones from lethal errors.



© 2017-2020 by Bushabola Opinion.
Copie et large diffusion libres.