Yezu est-il blanc ou noir? De la malédiction de la blancheur dans la bible.

Updated: Apr 28, 2019



Qui l'eut cru? DIEU punit de blancheur ceux qui se moquent de la femme noire africaine... Nombres 12:1-12 LSG. La chose la plus dévastatrice qui soit arrivée au peuple noir est probablement la haine de soi qui lui est induite par la proéminence des représentations religieuses néfastes de la part du Blanc.


Les conséquences d'une telle haine de soi vont évidement au-delà de toute imagination. Récemment, au Ghana, des personnes ont décidé de fabriquer une statue représentant un ange blanc terrassant un être de couleur noire représentant le diable. Même à Munich, en Allemagne, où j’ai vu pour la première fois une statue similaire, mais tout en blanc, rien n’était comparable au niveau de contraste et de détail atteint par les frères ghanéens à Accra. Ils ont même fait de l'ange un soldat romain ...


Cette haine de soi profondément ancrée chez les Noirs n'a qu'une conséquence ultime en tant que cause de toutes les guerres, des misères et autres arriérations: l'adoration de l'homme blanc par le peuple noir. Il est réellement pénible de se rendre compte que la grande majorité des Noirs qui se disent chrétiens ne se contente tout simplement pas d'une iconographie blanche de Jésus, de Marie, des saints et d’autres anges, qu’ils associent volontiers à un groupe étranger où ils se considèrent eux-mêmes comme des êtres humains de seconde zone. En fait, de nombreux Noirs dans les églises ne sont pas du tout intéressés par l'idée d'un Jésus noir, car ils s'identifient aux réalisations matérielles et au succès qu'ils recherchent principalement auprès des Blancs. Ceux qui semblent être les dépositaires exclusifs des biens matériels du Prince de ce monde.



Et comme ils vont jusqu'à s’identifier eux-mêmes aux démons, ils intègrent l’idée qu’il est normal que l’homme blanc jouisse de privilèges et qu’ils n’ont pas nécessairement droit à une vie décente parce que dans les faits, ils adorent un dieu blanc. Un dieu blanc qui, bien entendu, ne se donne pas la peine de répondre à leurs prières.


En embrassant une représentation trompeuse avec les tentations matérielles associées du prince de ce monde, qui défie en permanence la nature afin de s'imposer dans son propre royaume en tant que dieu, les Noirs commettent une abomination contre Le Vrai DIEU. Une abomination qui ne fait qu'ajouter aux malheurs dans lesquels ils sont amèrement piégés.


.

Il est temps de mettre fin à cette abomination en disant la vérité sur la noirceur et la blancheur.


Vous connaîtrez la Vérité, et la Vérité vous affranchira... Jean 8:32.


Yeshua était-il blanc ou noir est une question fondamentale pour notre sort en tant que peuple.


Il n'y a pas de réponse formelle à la question dans la Bible car la notion de race n'était pas formellement établie à cette époque, comme c'est le cas de nos jours. Même si ceux qui sont considérés comme blancs aujourd'hui pouvaient clairement être distingués du reste de la population. On les désignait alors simplement comme des gentils. Des gentils que la traduction française de la bible désigne généralement comme «les nations». Ils étaient principalement des Grecs ou des Romains, ou d'autres étrangers comme les Syriens. Une caractéristique commune à ce groupe déjà à l'époque est son raffinement reconnu dans les Écritures. Ésaïe 60.


Malgré le fait que la couleur de peau de Yeshua n'est pas explicitement mentionnée dans les Écritures, la Bible contient des indications claires qui permettront à chacun de tirer sa propre conclusion.


Ces indications traitent de la notion de blancheur. Comment est considérée la blancheur dans la bible, comment est-elle vue par DIEU, déterminera sans aucun doute si Yeshua était blanc ou non. Et la réponse à cette question est suffisante pour savoir s'il était noir ou non, car la noirceur doit être associée à la couleur des personnes originaires de la région et de ses environs.


.

DIEU punit de blancheur ceux qui se moquent de la femme noire «africaine» ...


La notion de blancheur dans la Bible est associée à la lèpre. Dans de nombreux cas, il s’agit indéniablement d’une malédiction.


Dans Nombres 12: 1-10, Dieu punit Myriam, la soeur de Moïse, pour avoir critiqué Moïse sur le fait qu'il ait épousé une Éthiopienne. Puisque que le teint éthiopien à cette époque est probablement le plus foncé possible, il est intéressant de noter comment DIEU répond aux commentaires de Myriam sur le choix fait par Moïse. DIEU a rendu la peau de Myriam blanche comme neige ...


Myriam aurait bien pu être brune ou claire de peau. Elle aurait même pu être noire. De sorte que son préjugé se serait porté plus vers les origines plus traditionnelles de l'épouse de Moïse. Étant donné qu'en un sens, Moïse et Myriam étaient eux-mêmes Africains. Que ce soit Moïse (Musa, Exode 2:10) ou Myriam (Maria en latin, mais prononcé en fait Miriamn en Hébreux, et en Égyptien: mrit-imn, Merit-Amun ou celle qui est aimée d'Amon, ou Amen ou Imana), ces deux appellations sont des appellations d'origine égyptienne et donc africaine.

En effet, pour être élevé à la Cour de Pharaon à l'époque (plus ou moins 1400 ans avant JC), sans se faire repérer, Moïse devait incontestablement être noir. Pareil donc pour sa soeur.

En tous les cas, ce qui apparaît de la lecture de ce passage (Nombre 12-10) est que la norme aux yeux de DIEU est la noirceur, la plus foncée sans doute. Certainement pas la blancheur présentée dans ce chapitre comme la lèpre, pire l'aspect du cadavre. Nombres 12:12.


Il faut ajouter que, du point de vue de la langue grecque, le mot Éthiopie (faces brûlées) fait référence à la noirceur de la peau de ceux qui habitent la région considérée.


Avant cela, dans Exodus 4: 6 KJV, pour prouver à Moïse et aux Hébreux ce qu’Il ​​était, DIEU le soumet à une expérience étrange en rendant sa main lépreuse, blanche comme neige. Avant de la restaurer dans sa couleur d'origine. Il choisit ce signe particulier pour prouver aux Hébreux qu'il est le DIEU de leurs pères.


.

Dans 2 Rois 5:27 KJV, le prophète Elisée dit:


«La lèpre de Naaman s'attachera donc à toi et à ta postérité pour toujours. Et il sortit de sa présence un lépreux blanc comme la neige. »


Il est intéressant de noter que plus qu'une maladie, la lèpre est vue dans cette Écriture comme une caractéristique génétique qui confère de façon permanente une couleur particulière de la peau à toute une lignée. Ce qui équivaut techniquement à ce que nous appelons la race «blanche».


Plus intéressante est l'interprétation allégorique qui pourrait être faite de cette Écriture. Naaman peut être vu non seulement comme originaire de la Syrie, mais aussi comme descendant de la tribu de Benjamin (Genèse 46:21). Laquelle tribu est représentée par un loup en tant qu'esprit totémique du groupe. Un loup qui symbolise le monde caucasien duquel il est originaire.


De manière systématique dans la Bible, le loup de Benjamin, du roi Saül à l'apôtre autoproclamé, s'est opposé au lion de Juda. Inutile de mentionner que le lion, contrairement au loup, est notoirement résident de la savane africaine.


Dans Marc 7: 26-27 KJV, Yeshua a cette réponse flagrante à une blanche qui ne laisse aucune place à l'ombre d'un doute sur l'extrême différence entre les deux races.


«Cette femme était une Grecque, une Syrophénicienne de nationalité; et elle le pria de chasser le diable de sa fille. 27. Mais Jésus lui dit: Que les enfants soient les premiers remplis, car il n'est pas convenable de prendre le pain des enfants et de le jeter aux chiens. »


Plusieurs versions anglaises de la bible de traduction récente remplacent «nation» par «race». Tandis que d'autres remplacent «grec» par «gentils» ...




Bukoko Ikoki,

Citoyen ordinaire.




.












As of Christ, we do not accuse. Neither do we judge, nor condemn. We do not stone. We do not curse. We bless our enemies and persecutors. While we let the dead bury their own dead, as we pick up our Cross, we revive our loved ones from lethal errors.



45 views

© 2017-2020 by Bushabola Opinion.
Copie et large diffusion libres.