RDC, quel président après Kabila ? Proclamation.

Updated: Apr 16, 2019


Sous toutes réserves, généralement quelconques...

Kabila doit partir. Cela ne fait aucun doute. Et il partira.

La question à se poser, c'est évidemment: et après ? Que fait-on ? Par qui va-t-on le remplacer ? Allons-nous déshabiller Barrabas pour habiller Judas l'Iscariot et vivre un autre enfer ?

Dans le présent article, pour le cas particulier de la RDC, nous nous proposons de passer en revue au travers du prisme des considérations philosophiques, voire métaphysiques, exposées antérieurement, les personnalités vues comme présidentiables. Pour se préserver à la fois de la dérive despotique des dernières décennies, et s'assurer que la tête choisie sera de nature à mener le navire de la nation à bon port.

Pour rappel, nous avons arrêté les critères suivants pour un président idéal de la République au pouvoir strictement symbolique et désigné par un sénat ou par une constituante voulue périodique: Sa noblesse de caractère, ses origines nationales, ses croyances religieuses, ses allégeances passées et présentes, son orientation sexuelle, sa santé mentale et émotionnelle, ses capacités intellectuelles, ses diplômes, ses réalisations personnelles, ses accomplissements, le caractère sain et équilibré de son foyer et de ses finances, son occupation actuelle lui garantissant un futur après la présidence, doivent être scrutés à la loupe.

Dans l'ordre alphabétique des noms des personnalités en vue:

Candidat n°1: DOKOLO Sindika


Noblesse de caractère: ............................................................8/10

Origines nationales: .................................................................5/10

Attachement à Dieu: ................................................................5/10

Allégeances passées et présentes: ........................................6/10

Orientation sexuelle: .............................................................10/10 Santé physique, mentale et émotionnelle: ...........................7/10

Capacités intellectuelles: .........................................................8/10

Diplômes: ...................................................................................8/10

Réalisations personnelles et accomplissements: .................7/10

Équilibre du foyer: ....................................................................6/10

Équilibre des finances: .............................................................7/10

Occupation actuelle: .................................................................8/10

Total: .......................................................................................85/120

Note: .....................................................................................70.83%

Application: .................................................................................TB Conduite: .....................................................................................AB

Sindika À LA LOUPE:

1. Noblesse de caractère

8/10

A priori, l'homme semble jouir d'une bonne présomption en la matière. La distance qu'il établit entre sa personne, ses projets politiques en RDC et le pouvoir angolais dont il est proche, témoigne d'une élégance qui frise le puritanisme des pays scandinaves dont il est en partie originaire. De telles origines sont clairement un plus pour lui dans la présente appréciation.

2. Origines nationales

Un doute prévaut. La note de 5/10 lui est attribuée.

Ses rapports exécrables avec le pouvoir en place poussent à nous interroger sur sa capacité à se déplacer à l'étranger avec un passeport congolais. La diversité nationale qu'il affiche - par une origine métissée et un mariage avec une épouse aux origines également multiples -, les exigences en terme de mobilité du monde des affaires où il évolue, portent à croire que l'homme dispose de plusieurs passeports. Ce qui le disqualifierait aux yeux de l'article 10 de la constitution.

Toutefois, au vu de la récente affaire Badibanga, il faut noter qu'étant de père congolais, une régularisation est envisageable. De ce point de vue, il serait pleinement éligible.

C'est l'occasion de lever une équivoque concernant une telle éligibilité qui n'impose plus que l'on soit de père et de mère zaïrois. Seul un parent est désormais requis d'avoir la nationalité congolaise d'origine.

Un point à l'avantage du candidat n°1. iI est le seul à se conformer à la legislation actuelle en matière d'attribution des noms. Cette législation a gardé les dispositions de la deuxième République sur la nécessité de puiser les noms dans le berceau de la culture congolaise pour établir une appellation. Les prénoms dits chrétiens et les noms étrangers à la culture congolaise ne sont pas conformes à la loi.

3. Attachement à Dieu

Une note de 5/10.

Son rapprochement avec l'église catholique qu'il mentionne régulièrement dans ses interventions augure d'un bon rapport à la Divinité. Même si l'Église catholique, comme institution et État, n'est pas un garant d'un attachement à une telle Divinité.

Toutefois, une incertitude ne peut être levée que sur des faits objectifs.

4. Allégeances passées et présentes

Une note de 6/10. Ses allégeances passées peuvent objectivement être questionnées compte tenu de ses relations avec les autorités de l'Angola et les tensions territoriales qui persistent entre ce pays et la RDC.

Ses relations avec l'Église catholique qui semble intimement associée à son mouvement citoyen posent également question. L'Église catholique étant elle même un État étranger, en l'occurrence le Vatican, on peut s'interroger objectivement sur l'impact de cette association sur les questions de souveraineté de la RDC.

5. Orientation sexuelle

Une note de 10/10.

L'homme semble bien marié avec une épouse à l'attrait physique indiscutable et indicateur d'un goût judicieux.

6. Santé physique, mentale et émotionnelle

Une note générique de 7/10 pour une apparence qui ne laisserait présager aucun élément suspect a priori. Le reste étant bien entendu du ressort des spécialistes, une présomption favorable est retenue.

7. Capacités intellectuelles

Une note de 8/10. Ses diverses interventions radio et autres internet, sans préjuger de la justesse de ses positions, témoignent généralement d'une pertinence notable.

8. Diplômes

Note: 8/10. Avec une formation en économie, en commerce et en langues à l'université Pierre-et-Marie-Curie, Paris VI, le candidat n°1 est bien diplômé.

9. Réalisations personnelles et accomplissements

Une note de 7/10.

L'homme est né dans une famille nantie qui a été, certes, privée d'une partie de ses biens par le régime de la deuxième République. Il est marié à une femme particulièrement riche. Cela pose la question des réalisations qui sont véritablement personnelles.

Cependant, la gestion qu'il semble faire de son capital, par ses accomplissements en matière de promotion et de protection de l'art africain au travers de sa fondation, est une preuve significative d'accomplissement.

10. Équilibre du foyer

Une note de 6/10. Les occupations indiscutablement prenantes du couple posent question quant à l'équilibre du couple et du foyer.

11. Équilibre des finances

Une note de 7/10.

À première vue, l'homme n'est clairement pas fauché. Même si la presse fait état de quelques soucis avec les nouvelles autorités angolaises sur les affaires dans lesquelles le candidat n°1 serait impliqué.

12. Occupation actuelle

Une note 8/10.

La vie bien remplie du candidat n°1 assure d'un futur incontestable après la présidence.

Observation:

L'organisation de son mouvement citoyen est quelque peu anecdotique. Elle manque d'efficacité et de présence. Elle semble être à la traîne des initiatives de l'Église catholique au cours desquelles les membres dudit mouvement citoyen choisissent d'apparaître revêtus des T-shirts du groupe, donnant ainsi une impression de figuration. Une impression qui aurait posé un problème sérieux de leadership si celui-ci était un critère retenu. Cependant, la nature symbolique de la fonction du chef de l'État qui a été considérée n'impose pas un tel critère.

Le leadership sera retenu pour le poste de premier ministre élu au suffrage universel qui devra être réservé à une femme par équité des genres.

Avec une note TB (Très Bien) et un comportement jugé acceptable qui, de par son attitude et ses interventions, lui vaut une note AB (Assez Bien) pour la conduite, le candidat est admissible à une candidature à la présidence de la République.

Candidat n°2: KABILA Kabange dit Joseph


Noblesse de caractère: ............................................................0/10

Origines nationales: .................................................................0/10

Attachement à Dieu: ................................................................0/10

Allégeances passées et présentes: ........................................2/10

Orientation sexuelle: ...............................................................5/10 Santé physique, mentale et émotionnelle: ...........................3/10

Capacités intellectuelles: .........................................................5/10

Diplômes: ...................................................................................4/10

Réalisations personnelles et accomplissements: .................9/10

Équilibre du foyer: ....................................................................4/10

Équilibre des finances: .............................................................0/10

Occupation actuelle: .................................................................5/10

Total: .......................................................................................37/120

Note: .....................................................................................30.83%

Application: ...................................................................................M Conduite: .......................................................................................M

Le Raïs À LA LOUPE:

1. Noblesse de caractère

Un zéro pointé.

Interrogé en 2007 sur le respect du nombre et de la durée des mandats, l'homme affirmait la main sur le cœur que la constitution était sacrée, qu'il ne la modifierait pas, qu'il fallait savoir partir...Allant jusqu'à donner sa parole d'officier.

Aux élections suivantes en 2011, il modifie l'article 71 de la constitution pour se tailler un scrutin à tour unique sans doute moins encombrant pour un passage en force.

Nous sommes en 2018, son mandat a pris fin depuis 2016. Aucune élection présidentielle, comme pourtant clairement prévue par la constitution, n'a eu lieu.

Parallèlement à cela, les membres de sa famille sont régulièrement pointés dans des scandales financiers multiples et variés où les actifs de l'État se confondent avec les propriétés privées de sa bande. Avec notamment son frère Zoé qui s'est découvert une vocation entrepreneuriale dans tous les secteurs juteux de l'économie où il ne manque pas de fourrer son nez pour tirer profit.

Cela va des télécoms aux passeports dits biométriques, sans oublier les permis de conduire, pour lesquels les citoyens congolais sont littéralement rançonnés pour le bénéfice direct des proches du "Raïs".

2. Origines nationales

0/10.

Un doute persiste quant à sa vraie filiation. L'ancien ministre des affaires étrangères de la Belgique, alors en poste, déclare que l'homme est un citoyen rwandais.

L'affirmation est d'une gravité extrême tant la nationalité rwandaise, indestructible, le bannit de facto de toute prétention à la nationalité congolaise, voulue exclusive. Et l'article 10 de la constitution n'autorise pas un étranger à la magistrature suprême de la RDC.

La source de l'information sur la citoyenneté rwandaise de KABILA n'étant pas seulement sûre, mais officielle de surcroît, un zéro pointé pour les origines nationales.

3. Attachement à Dieu

0/10.

L'Homme avait juré devant DIEU de respecter la constitution. Ce qui convient désormais de désigner comme les viols et les tentatives de viol de cette constitution depuis sa promulgation est presqu'un sport présidentiel. C'est à croire que l'homme travaille ses abdos et autres biceps avec la constitution de la RDC en s'abreuvant du sang des martyrs de ce pays qu'on ne compte plus.


De l'article 1 qui stipule que le français est la langue officielle - alors que l'homme s'évertue à s'exprimer en anglais au cours des rencontres officielles avec d'autres chefs d'État - à l'article 220 qui verrouille les dispositions vitales de la loi fondamentale - les assauts sur cette constitution par les caciques de la majorité présidentielle ne sont plus à compter.

4. Allégeances passées et présentes

2/10.

L'homme est régulièrement présenté comme un ancien soldat de l'armée rwandaise. Sa proximité avec l'actuel ministre de la défense du Rwanda, lui-même à une époque bombardé ni plus ni moins Chef d'état major de l'armée congolaise, suscite de sérieuses interrogations.

Il est vrai que l'homme est arrivé au Kongo dans les bagages de cette armée rwandaise.

Par ailleurs, des faits troublants dans la guerre de l'Est - où des informations sur les livraisons d'armes aux forces d'agression rwandaises et des manœuvres tactiques douteuses visant à favoriser l'ennemi - sont souvent rapportés.

Si ses allégeances passées ne font quasi pas de doute quant à leur nature trouble, ses allégeances présentes posent toujours question.


L'homme apparaît souvent souriant, voire riant aux éclats, en compagnie des présidents du Rwanda et de l'Ouganda, deux ennemis déclarés de la RDC.

On observe pendant ce temps que la condamnation de l'Ouganda à la CIJ depuis le 19 décembre 2005, qui s'évalue en milliards de dollars en faveur de la RDC, n'a jamais été suivie d'exécution à la suite d' un jeu de manœuvres dilatoires auquel la RDC s'est prêtée avec une étonnante diligence durant 11 ans... Obligeant la Cour à fixer au 6 février 2018 le délai pour le dépôt par les parties de leurs contre-mémoires sur les réparations dans l'affaire des activités armées sur le territoire congolais. KABILA peut-il quitter le pouvoir avant l'issue de cette procédure ? Quid de son parrain ougandais ? Le Rwanda de son côté, pour les mêmes combats qui l'ont impliqué en sol congolais, à Kisangani, contre l'Ouganda, n'a jamais été inquiété...

5. Orientation sexuelle

On note un étrange phénomène de l'éclosion de l'homosexualité en RDC depuis que KABILA est arrivé au pouvoir. Une singularité peu familière du substrat bantu de la RDC qui semble en revanche répandue au Rwanda. Là où, sans doute, pour des raisons liées aux problèmes de consanguinité dans la population, ce trouble de comportement prospère.


L'influence archétypale que ce président semble avoir sur l'ensemble de la population, notamment par rapport à d'autres traits de caractère développés par le citoyen congolais depuis son arrivée au pouvoir en 2001, incite à une prudence sur la note à attribuer. 5/10.

6. Santé physique, mentale et émotionnelle

3/10.

La santé physique de l'homme pose clairement problème. Le candidat n°2 à la candidature apparaît régulièrement dans un état faisant souvent transparaître une souffrance physique évidente. La santé mentale pose également problème. L'homme déclare à qui veut l'entendre qu'il mourra assassiné. Comme son père et son grand-père... En plus des paroles, la présentation, la gestuelle, le regard, etc, sans verser dans une psychanalyse académique, indiquent à n'importe quel individu doté d'un minimum d'observation que le sieur KABILA a un sérieux problème.


D'après Platon, les troubles et les tueries qui résultent de son pouvoir sont l'indication d'un trouble individuel qu'il imprime sur la nation.

7. Capacités intellectuelles

5/10.

L'homme pensait reconstruire le Kongo avec cinq chantiers en cinq ans avant de jeter l'éponge et de se lancer dans une révolution de la modernité imaginaire.


Les capacités intellectuelles semblent limitées par le manque de pertinence dans les idées et les discours, mais ne franchissent pas les bornes de la débilité mentale.

8. Diplômes

4/10.

Le parcours de l'homme est, à tout le moins qu'on puisse dire, flou. Très flou. Il est souvent fait mention d'une formation militaire en Chine.

Mais ses capacités d'officier restent marquées par la bataille de Pweto où il avait abandonné à l'ennemi rwandais armes et matériels de guerre nouvellement acquis au prix d'un endettement lourd pour la Républque...

9. Réalisations personnelles et accomplissements

9/10.

Un seul point à son actif.

La promulgation très tardive d'un code minier qui consacre un changement de paradigme dans l'exploitation des matières premières de la RDC pour une meilleure rentabilisation.

Si les explications du président du conseil d'administration de la Gecamines sont précises, ce code minier a vocation à changer la face de la RDC et même celle de l'humanité.

Jusque-là la part belle était faîte aux miniers qui faisaient valoir des capitaux - dont ils ne disposaient pas en réalité - vis-à-vis de l'État à qui ils faisaient comprendre que les ressources ne représentaient rien d'un point de vue financier. On avait beau disposer de tonnes d'or ou de cobalt, celles-ci ne figuraient nulle part dans les états financiers et ne pesaient pas dans la constitution des parts. Pendant ce temps, ces miniers pouvaient injecter des sommes d'argent empruntées aux banques dont le service de la dette était aux frais de la joint venture tandis que l'actionnaire majoritaire, en charge de la gestion, déclarait des pertes. De sorte que l'État ne pouvait bénéficier ni de dividende au travers de sa société actionnaire, ni des taxes destinées au fisc.

On peut s'interroger sur les motivations de l'homme et le temps qu'il met pour y parvenir, il n'en demeure pas moins que personne ne l'avait fait avant. Personne parmi les candidats considérés ne l'aurait probablement fait.. 10. Équilibre du foyer

4/10.


Le couple semble s'être débarrassé depuis belle lurette de ses alliances du marriage conclu avec pompe en juin 2006. Pendant ce temps, l'épouse présente des problèmes de santé inquiétants si l'on s'en tient à la perte de poids spectaculaire accompagnée d'un vieillissement étrange qu'elle affiche depuis quelques années. Le moins que l'on puisse dire c'est que cette dame ne semble pas très épanouie dans son ménage.

11. Équilibre des finances

0/10.

Un zéro pointé pour l'enrichissement incontestablement illicite. L'homme est associé à un nombre incalculable d'entreprises écrans dissimulant de montages financiers étourdissants.

Quand il lui est régulièrement rappelé, à tort ou à raison, qu'il a débarqué au Zaïre avec des bottes de jardinier en plastique .

12. Occupation actuelle

5/10.

L'occupation présidentielle actuelle du candidat n°2, loin d'être le gage voulu pour ne pas s'accrocher au pouvoir, devient précisément le problème qui l'incite à se maintenir au pouvoir. Même si une sortie apaisée du pouvoir reste toujours possible de manière à jouer en sa faveur pour son après-vie présidentielle.

Candidat n°3: Vital KAMERHE Lwa Kanyinginyi


Noblesse de caractère: ............................................................5/10

Origines nationales: .................................................................0/10

Attachement à Dieu: ................................................................5/10

Allégeances passées et présentes: ........................................5/10

Orientation sexuelle: ..............................................................10/10 Santé physique, mentale et émotionnelle: ...........................7/10

Capacités intellectuelles: .........................................................5/10